Vous souhaitez faire une déclaration, mais il vous est difficile de vous déplacer dans une gendarmerie ou un commissariat :

Vous pouvez contacter la Maison de Protection des Familles. Un enquêteur ou un membre de la brigade peut venir à un endroit convenu avec vous, selon vos disponibilités.

04 95 54 50 44*

7/7j de 8h à 18h

Haute Corse

Maison de Protection des Familles Haute-Corse

04 95 70 72 88*

7/7j de 8h à 18h

Corse du Sud

Maison de Protection des Familles Corse-du-Sud

Plus de questions

Si vous êtes en capacité de vous rendre auprès des forces de l’ordre :

Présentez vous seul ou accompagné à la gendarmerie ou commissariat de votre choix où un gendarme ou policier vous recevra pour recueillir votre déclaration (la plainte n’est pas obligatoire).

Un examen médical à l’Unité Médico Judiciaire pourra vous être proposé et des mesures de protection pourront être mises en place. Le gendarme ou policier transmet la déclaration au magistrat de permanence qui décide des suites à donner.

Vous serez ensuite contacté par la CORSAVEM (Corse Aide aux Victimes Et Médiation pénale) et suivie par l’association pour la suite judiciaire.

Vous ne souhaitez pas faire de déclaration, mais souhaitez être aidé :

Vous pouvez contacter la CORSAVEM qui saura vous apporter une aide précieuse
COORDONNÉES DE BASTIA
Tél : 04 95 34 04 85
Fax : 04 95 34 05 11
COORDONNÉES D’AJACCIO
Tél : 04 95 10 27 06
Fax : 04 95 23 86 50

Vous connaissez une victime et souhaitez lui venir en aide ? Voici les démarches à suivre

Vous êtes proche d’une victime de violence qui souhaite être aidée Vous pouvez l’accompagner à la gendarmerie ou au commissariat de son choix.

Vous êtes proche d’une victime qui ne souhaite pas se séparer de l’agresseur.
Vous pouvez lui donner des conseils simples qui lui permettront d’être prête à faire face à une situation de crise et se séparer de l’agresseur.

Si la situation vous paraît trop inquiétante, vous pouvez prendre contact avec la brigade de gendarmerie ou la Maison de Protection des Familles. Votre déclaration sur les faits permettra l’ouverture d’une enquête et de venir en aide à la victime.
Plus de questions
1 Identifiez des personnes pouvant lui venir en aide en cas d’urgence et lui fournir discrètement les coordonnées
2 Enregistrer dans son portable ou l’aider à apprendre par cœur les numéros de téléphone importants comme ceux de la police, du SAMU, permanences téléphoniques de centres de service d’aide, éducateur spécialisé ou tuteur.
3 Convenez ensemble d’un code de communication avec une personne proche, laquelle pourra prévenir les forces de l’ordre
4 Informez les enfants sur les conduites à tenir lors des actes de violence comme aller chez le voisin, sortir de la maison, téléphoner au 17 ou au 18
5 Aidez-la à préparer un sac de départ à ranger dans un lieu sûr comme chez un proche qui pourra alerter les forces de l’ordre
6 Si la personne n’est pas sous curatel, lui ouvrir un compte bancaire personnel à son nom de naissance différent de l’auteur des faits
7 Si la personne est apte à l’usage du numérique, lui scanner et enregistrer dans une boîte mail uniquement connue par elle, certains documents utiles comme ses papiers d’identité, ses bulletins de salaires, diplômes ainsi que des éléments de preuve qui constituent le dossier, certificats médicaux, mains courantes, décision judiciaire etc…
Un violentomètre est à votre disposition pour mesurer votre niveau de violence et comprendre si vous avez besoin d’aide
image_fond

Vous pensez être une personne violente et souhaitez être accompagné ?

Un violentomètre est à votre disposition pour mesurer votre niveau de violence et comprendre si vous avez besoin d’aide